Aller au contenu principal

Regards croisés sur la mise en place de conventions de partenariats

La population est vieillissante et souhaite rester le plus longtemps possible au domicile. Pour répondre à ce besoin, nous sommes donc contraints de trouver des alternatives au niveau local en fédérant avec les structures du territoire.

Les conventions de partenariats qui lient les résidences autonomie et les EHPAD du secteur permettent souvent une meilleure connaissance des établissements et une meilleure prise en charge des personnes âgées dépendantes. Échanges avec le CCAS de Mérignac (Mme André responsable de la résidence autonomie "Jean Brocas") et le CCAS de Créon (Mme Giuliato directrice du CCAS et responsable de la résidence autonomie "ML Malourbier") ayant conclu un ou plusieurs partenariats récents pour leurs résidences leur permettant ainsi d'accueillir des personnes en GIR 4 dès l'entrée.

Quels sont les thématiques sur lesquelles vous avez souhaité travailler avec l’EHPAD pour votre résidence autonomie ?

CCAS de Mérignac : L’objet premier étant d’avoir une bonne connaissance des établissements, de leur fonctionnement et de leurs tarifs, afin d’orienter potentiellement des résidents et renseigner des demandeurs de logement dont la situation ne dépendrait pas d’une résidence autonomie mais d’un EHPAD. Nous avons ainsi travaillé ensemble sur les thématiques suivantes :

  • Accompagnement des résidents vers un changement de structure : création de liens privilégiés, accompagnement pour des visites d’établissement si besoin
  • Participation des résidents d’un EHPAD aux animations trimestrielles organisées au sein de la résidence autonomie et inversement

CCAS de Créon :

  • La formation des auxiliaires de vie et aide à domicile sur divers thèmes : nutrition, préparation de repas, aide à la prise de repas, prévention des risques à l’activité physique
  • L’évaluation du degré de dépendance effectuée tous les ans par le médecin coordinateur de l’EHPAD. Cette visite permet également au médecin de rencontrer les résidents, d’échanger et de faire une première évaluation sur les éventuels besoins et prise en charge que nous pourrions proposer aux bénéficiaires et à leur famille.
  • Lorsque les aides à domicile nous signalent des informations telles que : perte de mémoire, propos incohérents, perte de la notion du temps…, le service se rapproche du bénéficiaire et/ou de de la famille pour discuter et proposer la visite du médecin coordinateur de l’EHPAD. 

Avez-vous rencontré des difficultés ?

Les directeurs d’EHPAD sont tout à fait désireux de partenariat. Nous avons utilisé des modèles de convention existants, adaptés en fonction des établissements, que nous avons proposées aux EHPAD.
CCAS de Mérignac

Je n’ai rencontré aucune difficulté à signer une convention car nous partageons les mêmes aspirations à savoir : un accompagnement adapté pour nos aînés en créant un lien entre les deux entités, l’amélioration des collaborations et les conditions de travail des deux structures et la mutualisation des besoins pour rendre un service public de qualité.
CCAS de Créon

Qu’est-ce qui d’après vous a motivé cet établissement à accepter ce partenariat ?

CCAS de Mérignac : Une meilleure connaissance de la structure, le prêt de notre véhicule pour des sorties, création de lien privilégiés avec le CCAS et de partenariat avec les autres acteurs du secteur ont été les principales attentes des EHPAD rencontrés.

CCAS de Créon : L’intérêt de l’EHPAD est de développer un diagnostic médico-social pour prévenir la dépendance des personnes âgées à domicile et limiter ainsi les accueils d’urgence avec des états de santé dégradés (création d'un réseau de prise en charge précoce, promotion de la prévention de la perte d'autonomie, sensibilisation de la population au passage du domicile à l'EHPAD).

 

Ces conventions de partenariats peuvent également concerner d’autres structures (SAAD, SSIAD, établissement de santé…). Ainsi le CCAS de Mérignac a signé une convention avec le SPASAD du CCAS, afin de faciliter et officialiser les liens déjà existants, dans le souci d'un bouquet de service et de cohérence d'interventions. De son côté, le CCAS de Créon a signé une convention avec le SSIAD de Loupes qui a pour but d’engager les deux structures dans des actions de bientraitance, faciliter les échanges entre les deux partenaires, organiser la prise en charge des situations complexes et fixer les conditions dans lesquelles les deux parties collaborent pour une continuité de la prise en charge.

Lancez-vous !

L'existence de convention permet également de rassurer les résidents qui doivent quitter la résidence pour intégrer un EHPAD (possibilité de visiter, de rencontrer les équipes, d'être accompagnés) ou qui font intervenir des structures type SPASAD (meilleur lien avec les équipes si besoin).
CCAS de Mérignac 

La population est vieillissante et souhaite rester le plus longtemps possible au domicile. Pour répondre à ce besoin, nous sommes donc contraints de trouver des alternatives au niveau local en fédérant avec les structures du territoire. Il semble que cette raison devrait suffire à motiver l’ensemble des établissements à collaborer pour mutualiser les besoins et mieux appréhender les situations complexes permettant d’apporter des solutions adaptées pour le bénéficiaire et les familles. 
CCAS de Créon