Aller au contenu principal

Philippe Madrelle, le Girondin

Le cœur désormais inséparable de Saint-Seurin-de-Cursac, la commune où il est né en 1937, Philippe Madrelle a définitivement quitté le terrain politique le 27 août dernier. Militant d'une gauche humaniste et sans sectarisme, il était l'homme actif de la décentralisation girondine.

L'homme au centre

Philippe Madrelle, aménageur de la Gironde, fut aussi son premier promoteur et sera resté trente-six ans aux commandes du Conseil général, jusqu’en 2015.

Les solidarités humaines et territoriales comme socle, l’ancien Président de la Gironde avait un objectif clair : faire l’équilibre entre les territoires ruraux et la métropole, pas de Gironde à deux vitesses. Toutes les politiques publiques créées dès le début des années 80, à l’heure de la décentralisation, allaient dans ce sens : innovantes, durables et toujours équitables notamment pour les communes, leur patrimoine, la culture et l’éducation. « C’est là que tout commence » disait d’ailleurs l’ancien instituteur empreint de valeurs républicaines. Girondin dans tous les sens du terme, il travaillait avec acharnement et engagement pour les gens, quels qu’ils soient, et avec cette empathie hors du commun pour les plus fragiles d’entre eux.

Bernard Dussaut, ancien maire de Monségur, ancien sénateur de la Gironde et, pendant quinze ans, premier vice-président du Conseil général chargé des relations avec les collectivités locales, a été le témoin privilégié de la vie madrellienne en Gironde, politique et personnelle.

loyauté, fidélité, ruralité

Loyal et fidèle compagnon des routes girondines, des réunions publiques et des inaugurations, et fervent défenseur de l’équité territoriale lui aussi, Bernard Dussaut se souvient de l’Agence de développement territorial (ADT), créée en 1989 : « véritable levier pour les communes en conseils et ingénierie technique et financière ». Il parle du Coefficient de solidarité « qui équilibre le calcul des subventions départementales aux communes, pour une répartition plus juste. »

Il évoque surtout longuement le Fonds départemental d’aide à l’équipement des communes (FDAEC), que nombre de Départements, envieront : ou comment donner à chaque Conseiller général la possibilité d'agir au plus près des demandes de son canton. Le FDAEC fut le présage du reste de sa vie politique girondine : un soutien indéfectible aux équipes municipales, qu’apportent encore aujourd’hui les conseillers départementaux pour la réalisation d’un foyer polyvalent, la rénovation d’une mairie ou d’une école, l’extension d’un accueil péri-scolaire… ou la sécurisation d’une route. « Et chaque commune, chaque maire a reconnu - et soutient encore - l’utilité de cette politique de distribution en direct ! Elle aura souvent permis de sauver le patrimoine local. » souligne Bernard Dussaut.

du cŒur à l'ouvrage

Philippe Madrelle était un précurseur et un fin limier politique, toujours respectueux. L’ancien Président du Conseil général n’a cessé de semer des graines. Parmi elles, de jeunes pousses politiques qui ont fait leurs preuves depuis. Dans ses innombrables rencontres et contacts avec le terrain, il creusait le sillon avec les Girondines et les Girondins. « Parce qu’il faut du courage et de la force pour aller rencontrer les gens, leur donner des réponses en face à face ! » s’exclame Bernard Dussaut. Nombre de politiques de soutien aux collectivités étaient volontaristes : transformer les bourgs avec l’aide de la Convention d’aménagement de bourg, participer à la rénovation des écoles ou envisager des regroupements scolaires pour maintenir la population en milieu rural et offrir des services publics adaptés aux mutations des besoins des habitants.

Complice de François Mitterrand et de Robert Badinter, proche des Girondines et des Girondins, à l'écoute des élu.e.s et des agents du Département, Philippe Madrelle était un "Monsieur" comme le rappelle Bernard Dussaut. Au-delà de la reconnaissance, la grandeur de l'homme se juge aujourd'hui à sa pensée et à ses actes, aux traces qu'il a laissées en Gironde.
 

Philippe Madrelle, homme politique français 1937 – 2019

Sénateur et député de la Gironde, Président du Conseil régional d’Aquitaine, Président du Conseil général de la Gironde, Maire de Carbon-Blanc