Aller au contenu principal
Communiqué de presse

Une campagne d’information pour changer de regard sur le RSA

Le Département est le garant des solidarités humaines sur tout le territoire. À ce titre, il finance les allocations de solidarité comme le Revenu de solidarité active (RSA). Conscient de l’image négative qui stigmatise souvent les allocataires du RSA, Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, et Denise Greslard-Nedelec, vice-présidente chargée des politiques de l'insertion, ont fait le choix d’une campagne forte pour réhabiliter ceux qui en bénéficient.

Du 28 mars au 10 avril, cette campagne présente 3 visuels qui s’articulent autour de messages forts et clairs : « Le RSA, c’est un droit. Le droit de rebondir. Avec le RSA, le Département redonne le pouvoir de passer à l’action. », « Le RSA, c’est un droit. Le droit de ne pas vivre à l’écart. Avec le RSA, le Département ne laisse personne de côté. », « Le RSA c’est une étape. Une étape et non une destination. Avec le RSA, le Département accompagne les nouvelles trajectoires. » Le graphisme joue avec des formes géométriques simples et des couleurs positives qui permettent une certaine neutralité de ton et participent à la mise en place d’un nouvel univers graphique pour le Département, qui pourra se décliner ensuite sur d’autres sujets. Des documents d’information sur le RSA sont déclinés sur le même mode graphique afin de faciliter la lecture et l’appropriation par les usagers. Un travail a été mené en amont avec des groupes d’allocataires, afin d’adapter les contenus, le vocabulaire, les illustrations… aux attentes des premiers concernés pour améliorer la transmission de l’information.

    Avec cette campagne, le Département souhaite donner une image positive du dispositif RSA et valoriser les personnes qui le reçoivent en montrant qu’un allocataire est une personne qui a besoin, à un moment dans sa vie, d’un coup de pouce. Il vise ainsi à lutter contre les non-recours en incitant les Girondines et les Girondins à demander le RSA s’ils en ont besoin (le taux de personnes qui renoncent à demander le RSA est de 30%).

    Au-delà du financement des allocations, le Département mène une politique volontariste pour permettre aux personnes recevant le RSA de se préparer à une reprise d’activité (pour exemple 189 allocataires du RSA ont participé à des actions d’orientation professionnelle, d’accompagnement vers l’emploi…), de créer ou reprendre une entreprise (l’opération Rebond 33 a notamment concerné 55 personnes en 2017) ou de trouver un emploi (en 2017, le Département a soutenu la création de plus de 1000 contrats aidés dans des associations ou des ateliers ou chantiers d’insertion et permis à plus de 1000 autres personnes d’être recrutées dans le secteur de l’insertion par l’activité économique).

    Retrouvez toute l’info sur gironde.fr/rsa

    Repères

    • Près de 41 000 foyers bénéficiaient du RSA socle au 31/12/2017, soit plus de 80 190 personnes
    • 238.5 millions d'euros ont été consacrés au financement du RSA en Gironde en 2017
    • Les allocataires sont majoritairement des femmes (53%)

      Contact Presse

      Portrait de Typhaine Cornacchiari

      Typhaine CORNACCHIARI

      05 56 99 65 26

      06 18 18 22 44

      typhaine.cornacchiari@gironde.fr

      Portrait de Laurent Gazal

      Laurent GAZAL

      05 56 99 33 59

      06 10 78 76 02

      l.gazal@gironde.fr

      Site : Gironde.fr - Facebook : Département de la Gironde - Twitter : @gironde