Aller au contenu principal

« Ici, je me sens en sécurité »

Claudine Denize a 84 ans. Depuis avril 2019, elle a emménagé dans la nouvelle Résidence Autonomie Camille Pelletan, à Cenon. Rencontre.

« Vous voyez la façade avec les petites fenêtres par là-bas ? » interroge Claudine depuis le jardin de la résidence, « j’y ai vécu 31 ans avant de venir ici, dans la rue Descartes. J’aimais beaucoup mon appartement et son grand balcon. Mais c’était un F4, devenu trop grand pour moi, à l’étage et sans ascenseur. De toute façon, je n’arrivais plus à arroser mes fleurs… »

Claudine a découvert par hasard l’existence de la future résidence Camille Pelletan, alors qu’elle était encore en travaux : « je faisais un tour dans le quartier, et j’ai vu des ouvriers faire des trous ! » Consciente que son logement n’est plus adapté à ses besoins, surtout après une mauvaise chute dans sa baignoire qui lui aura coûté deux vertèbres, elle se décide à déménager pour un T2 de 40 m2 situé au 4étage de la résidence (qui en compte 80,  T1, T1 bis et T2, tous doublés d’un cellier).

Baigné de lumière et offrant une vue plongeante sur la ville, ce nouvel appartement à proximité immédiate du tramway, lui a permis de garder le lien avec son quartier et ses amis. « Ici, je me sens en sécurité. Mes enfants aussi sont rassurés. Et le grand luxe, c’est ça ! » poursuit-elle en montrant la vaste salle de bain et sa douche à l’italienne. Montant du loyer : 545 euros (avec possibilité de bénéficier des aides au logement de la CAF).

Pour l’heure, Claudine assiste à un cours hebdomadaire de gymnastique douce, et se rend au restaurant deux fois par semaine, sa fille et ses amis prenant le relais pour les courses. Elle apprécierait de participer aux activités en extérieur organisées par le CCAS, mais son état de santé ne le lui permet pas pour le moment. « Peut-être à l’automne », espère-t-elle.

Deux initiatives pour favoriser la mobilité des seniors

La résidence Camille Pelletan autorisée par le Département et gérée conjointement par le CCAS de la Ville de Cenon et Logévie, a accueilli cette année les seniors de l’établissement Paul Ramadier. Pour leur déménagement, ils ont bénéficié de l’accompagnement de l'Atelier Remuménage qui organise des ateliers collectifs pour les personnes âgées dans le cadre de mobilité résidentielle (gratuit pour les seniors).

À noter qu’en 2018, la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie de Gironde a soutenu ce projet, ainsi que l’association Chanodé qui a programmé en 2019 vingt réunions d’information sur le changement de lieu de vie à destination du public senior.