Aller au contenu principal
Communiqué de presse

Les eaux souterraines girondines, un trésor sur lequel veille le Département depuis 60 ans

Colloque le 11 septembre 2018

Le département de la Gironde, représenté par Christine Bost, première vice-présidente du conseil départemental, chargée des Synergies, stratégies et développement des territoires, Alain Renard, vice-président du Conseil départemental chargé de la préservation de l'environnement, de la gestion des risques et des ressources et des infrastructures routières, Hervé Gillé, vice-président chargé des ressources humaines, de la modernisation des services et du dialogue social et Stéphane Saubusse, président de la commission politique de l'eau, organise le 11 septembre prochain une journée dédiée aux 60 ans du réseau de suivi des eaux souterraines en Gironde, en partenariat avec le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et l'agence de l'Eau Adour-Garonne.
En Gironde, les nappes d’eaux souterraines sont surexploitées : chaque année, la consommation d’eau est supérieure à la capacité de recharge de la nappe.
Or, en Gironde, la qualité de l’eau est une des meilleures de France : 97% de l’eau du robinet provient de ces nappes d’eaux souterraines. En moyenne, les autres départements ont une eau originaire à 50% des nappes souterraines et 50% de rivières ou de lacs, nécessitant donc des traitements plus lourds pour les rendre potables. Notre eau est donc de très bonne qualité, filtrée par les roches, ce qui permet un traitement a minima.
C’est pourquoi depuis 60 ans, le département de la Gironde surveille l’évolution de ces nappes d’eaux souterraines avec l’aide du BRGM et de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne. Ce réseau, le plus ancien de France, surveille la quantité d’eau puisée chaque année et s’assure que la qualité de l’eau reste optimale (recherche de pesticides (taux très faible en gironde), de bactéries, de nitrates…).
Le 11 septembre, pour célébrer les 60 ans de ce travail quotidien, le Département propose une journée de réflexion, destinée aux élus, aux personnels techniques, aux universitaires et étudiants et à tous les citoyens girondins intéressés. La journée débutera par une table-ronde, suivie d’ateliers l’après-midi pour tenter de répondre aux questions suivantes : à quoi sert le suivi de ces nappes ? Comment sont-elles gérées ? Quel rapport à l’eau avons-nous ?
Pour mieux comprendre la surveillance de l’eau en Gironde, le Département propose également des visites le 15 septembre dans le cadre des Journées du patrimoine. Retrouvez toutes les infos sur notre site internet.

Infos pratiques
Mardi 11 septembre de 09h30 à 16h30
Immeuble Gironde du Département de la Gironde
83 cours du Maréchal Juin à Bordeaux
Gratuit, sur inscription
inscriptions ou par téléphone au 05 56 99 67 69


Programme complet
10h // Les données sur l'eau : de la connaissance à l'action ? En 60 ans, des millions de données sur l’eau souterraine ont été collectées. Pourquoi est-il important d’acquérir de la donnée, de la partager et de la diffuser ? Comment ces données interviennent-elles dans la prise de décision et dans notre quotidien ? Avec le changement climatique et l’augmentation de la population, comment les utiliser pour préserver la ressource ?
Avec Alain Renard, Aline Comeau (AEAG), Nathalie Dörfliger (BRGM), Jacqueline Rabic (Association des pêcheurs en eau douce de la Gironde).


14h – 16 h // Les ateliers - L’Homme et l’eau : acquérir des connaissances pour une gestion des territoires et une préservation de la ressource

  1. Atelier 1. Les données scientifiques sur les eaux souterraines : depuis 60 ans et pour demain Un regard scientifique rétrospectif sera apporté sur les 60 années d'acquisition de données. Quels sont les nouveaux défis à relever et leurs transpositions vers des actions opérationnelles ? Cet atelier est davantage destiné à un public scientifique (professionnels, universitaires, …).
    Présidé par d’Alain Renard, avec la participation d’Olivier Douez (BRGM) et d’Alain Dupuy (ENSEGID)
  2. Atelier 2. L’eau : entre interdépendance des territoires et gestion équilibrée de l’espace
    Depuis 20 ans, le SAGE Nappes profondes de Gironde œuvre pour protéger la ressource. Il a été démontré que les territoires sont unis par l’eau. L’enjeu est aujourd’hui d’avoir une gestion équilibrée de leur aménagement. Cet atelier est davantage destiné à un public d’élus et de professionnels.
    Présidée par Christine Bost, avec la participation de Pierre Ducout (Président de la CLE du SAGE Nappes Profondes de Gironde), de Céline Tramontin (SYMCRAU), Hervé Gillé, Bruno de Grissac (SMEGREG), Charlotte Alcazar (SYMCRAU),et Isabelle Passicos (Syndicat mixte du SCoT du Sud-Gironde)
  3. Atelier 3. L’Homme et l’eau, un rapport en évolution dans le temps
    Au fil du temps, nos modes de vie ont évolué avec nos connaissances sur l’eau. L’accès à cette ressource est devenu beaucoup plus facile. Aujourd’hui, il suffit de tourner le robinet pour avoir de l’eau chez soi. Le rapport que l’homme porte à l’eau a ainsi évolué avec le temps. L’enjeu est désormais de préserver cette ressource menacée. Cet atelier est accessible à tous publics.
    Présidé par Stéphane Saubusse, avec la participation de Marie-Joséphine Grojean (Académie de l’eau) et d’une troupe de comédiens improvisateurs.

Les 3 ateliers se déroulant en même temps, il n’est possible de participer qu’à un seul atelier, dans la limite des places disponibles.

Contact Presse

Portrait de Typhaine Cornacchiari

Typhaine CORNACCHIARI

05 56 99 65 26

06 18 18 22 44

typhaine.cornacchiari@gironde.fr

Portrait de Laurent Gazal

Laurent GAZAL

05 56 99 33 59

06 10 78 76 02

l.gazal@gironde.fr

Site : Gironde.fr - Facebook : Département de la Gironde - Twitter : @gironde